Spectacle

Un spectacle décapant à la Salle Desjardins de Lachute

today10 novembre 2023 23 83

Arrière-plan
share close

Pour son cinquième one-man-show, Laurent Paquin a choisi d’explorer le thème du bonheur, une quête qui ne lui vient pas facilement. Dans une Salle Desjardins de Lachute comble, dix mois après le début de sa tournée québécoise, l’humoriste a livré une performance remarquable, à laquelle notre chroniqueur artistique Stephane R Comtois ne s’est pas surpris.

Il est indéniable qu’il faut rendre à César ce qui est à César, et Laurent Paquin a su le faire avec aplomb et précision. Son personnage bougon, râleur, pessimiste et baveux a touché le public, tout en délaissant cette fois les blagues de bizounes, pour notre plus grand plaisir.

« Crocodile distrait », ainsi nommé d’après une blague racontée à l’âge de 5 ans, évite les clichés habituels pour se concentrer sur le thème du bonheur glissant. Pendant près d’une heure trente, Paquin a tenté de percer le secret des gens heureux, avec toute la mauvaise foi du monde.

Le spectacle dénonce les bons sentiments exprimés pour trouver des embellies dans un monde angoissant. Laurent Paquin préfère se réfugier dans des pensées négatives, mais devant nous, il tente de changer son fusil d’épaule.

Son point de départ est poignant : depuis qu’il a atteint l’âge que son père avait quand il est décédé, l’humoriste se dit que sa fin approche, incitant à cesser de s’obstiner avec des futilités et à embrasser le bonheur. Son humour tranchant s’en prend aux « épais » et déconstruit le mythe du bonheur dans la nature, se demandant même si les animaux sont heureux.

Laurent Paquin, loin de faire des commentaires politiques, s’amuse à déceler les contradictions du quotidien dans une comédie d’observation. Il défend ses petites habitudes tout en plaidant pour une nécessaire évolution, taclant au passage le livre « En as-tu vraiment besoin ? » de Pierre-Yves McSween.

Malgré certains thèmes exploités, la livraison efficace de l’humoriste captive. Sa mauvaise foi assumée fait place à la révélation de tous ces petits riens qui le rendent heureux, concluant que « c’est ce que tu fais avec ce que tu as qui va te rendre heureux ».

Suite à un vox pop réalisé par Frequence FM à la sortie de la salle, les spectateurs ont unanimement apprécié la performance de Laurent Paquin. Une soirée mémorable, comme à chaque rendez-vous avec cet humoriste hors pair.

Écrit par: FrequenceFM

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%